25/05/2010

Quelques vraiment bonnes !

Un enfant reçoit une taloche de la voisine.

La mère, furieuse, va voir la voisine pour avoir des explications.


Pourquoi as-tu frappé mon fils ?
Il m'a traité de grosse.
Et penses-tu que le frapper va te faire maigrir ?
 
 
 
L'électricien entre dans l'unité des soins intensifs d'un hôpital et regarde les patients branchés sur toutes sortes d'appareils.
Il dit à voix haute:  On respire profondément, je vais changer un fusible...
 
 
 
Un homme vient de mourir.
Aux funérailles, le curé se répand en éloges pour le défunt:  Un bon mari, un bon chrétien, un père exemplaire...
La veuve se penche vers son fils et lui dit à voix basse:  Va donc voir dans la tombe si c'est bien ton père.
 
 
 
La différence entre une maîtresse et une épouse:  30 kilos
La différence entre l'amant et le mari:  30 minutes
La punition pour bigamie:  deux belles-mères
La différence entre un terroriste et une belle-mère:  avec le terroriste, tu peux toujours négocier.
 
 
 
Un Italien à l'hôpital attendant que sa femme finisse d'accoucher.
Il y en a cinq, dit l'infirmière.
Oh là là, dit l'Italien tout fier, j'ai un bon fusil !
Vous devriez le nettoyer, les cinq sont noirs.

 

11:07 Écrit par Blog dans Histoires droles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoires, blog, droles, blag |  Facebook |

24/05/2010

Juan arrive d'Espagne !!!

Juan arrive d'Espagne à la frontière séparant l'Espagne et la France à mobylette avec un gros sac sur ses épaules.
> > > >
Le douanier l'arrête et lui demande :
> > > >
- Qu'est-ce que tu as dans ton sac ?
> > > >
Il répond :
> > > >
- Du sable.
> > > >
Le douanier, incrédule, lui dit :
> > > >
- On va voir ça... Descends de la mobylette .
> > > >
Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu'il contient sur le sol..
> > > >
Il fouille dedans sans rien y trouver.
> > > >
- C'est bon, lui dit-il.
> > > >
Juan ramasse le sable du mieux qu'il peut et repart sur sa mobylette.
> > > >
Une semaine plus tard, la même chose se produit.
> > > >
Le douanier demande à Juan :
> > > >
- Qu'est-ce que tu as dans ton sac cette fois ?
> > > >
Juan répond :
> > > > -
Du sable.
> > > >
Le douanier, qui n'est toujours pas convaincu, décide de détenir Juan pour la nuit et d'envoyer un échantillon du sable pour analyse.
> > > >
Le lendemain, les résultats révèlent qu'il s'agit bien de sable. Il laisse donc Juan repartir sur sa mobylette .
> > > >
Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours pendant les quelques années qui suivent.
> > > >
A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable.
> > > >
Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes sortes mais toujours sans rien trouver d'autre que du sable.
> > > >
Finalement, quelques années plus tard, Juan arrête de traverser la frontière en mobylette avec son sac de sable.
> > > >
Un beau jour, alors qu'il est en retraite, le douanier prend ses vacances en Espagne et rencontre Juan dans un petit bar sur la plage .
> > > > - Hé ! Je te reconnais, toi ! Tu n'es pas le gars qui traversait la frontière en mobylette avec un sac de sable ?
> > > >
Juan reconnaît le douanier et lui répond :
> > > >
- Oui, c'est moi.
> > > >
- Qu'est-ce que tu deviens ? lui demande le douanier.
> > > >
- Je me suis acheté ce petit bar et je vis tranquillement, répond Juan.
> > > >
Le douanier se décide finalement à lui demander :
> > > >
- Écoute, je suis à la retraite et je n'ai plus aucun pouvoir. Je voudrais bien savoir une chose.
> > > >
Je n'ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t'ai vu la première fois. Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?...
> > > >
Juan esquisse un petit sourire et répond :
> > > >
- Oui, et c'est comme ça que je me suis acheté ce bar.
> > > >
Le douanier s'approche un peu et demande à voix plus basse :
> > > >
- Et qu'est-ce que tu passais frauduleusement aux douanes ?
> > > >
- Des mobylettes

23:14 Écrit par Blog dans Histoires droles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sable, frontiere, juan, douaniers |  Facebook |

Un homme est allé chez le docteur de famille car son testicule gauche est enflammé.

Un homme est allé chez le docteur de famille car son testicule gauche est enflammé.
Le doc l'examina et lui dit que c'était une inflammation du testicule gauche,
que ce n'était pas grave et qu'il devait voir un urologue, alors il lui donna le téléphone du spécialiste... mais il y eut un problème : le docteur se trompa et lui donna le numéro de son avocat.
Le malade prit un rendez vous et partit voir le soit disant médecin
exactement à l'heure prévue.
L'avocat lui demande :
- « En quoi puis-je vous être utile, monsieur ?? »
Directement le malade baissa son pantalon et lui montra son testicule
 en lui disant :
- « Comme vous voyez, docteur, j'ai le testicule gauche enflammé. »
L'avocat le regardait hébété sans rien comprendre.
Après un silence, lui dit :
-«  Cher ami, excusez moi, mais ma spécialisation c'est le droit  !!! »
Le malade s'énerva…
-« Merde, c'est vraiment de la merde, il y a maintenant un spécialiste
pour chaque couille... »
 

22/05/2010

Réveil difficile :

Réveil difficile :
Après une longue nuit d'amour, le mec se tourne sur le côté
et aperçoit la photo d'un autre homme sur la table de nuit...
Bien sûr le mec est un peu inquiet :
- C'est ton mari ? Demande-t-il un tantinet nerveux.
- Mais non, idiot ! Lui répond-t-elle en se blottissant contre
lui.
Il insiste : ton petit ami ?
- Mais non ! Pas du tout... Dit-elle en lui mordillant l'oreille.
- Bon, mais alors c'est qui ? Fait le gars un peu déconcerté.
Calmement et très doucement, elle lui murmure :
- C'était moi... Avant l'opération.

23:18 Écrit par Blog dans Histoires droles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo, homme, mari, idiot |  Facebook |

21/05/2010

- de 18 ans.......

attention

 _ de 18 ans, bon 16 mais pas moins ! Embarassé

 

GetAttachment

17/05/2010

C'est un vieux qui vient de s'acheter une voiture neuve

C'est un vieux qui vient de s'acheter une voiture neuve. Il essaye sur l'autoroute puis il décide de la pousser à 160 kms/heure. Au bout d'un moment dans le rétroviseur il s'aperçoit qu'un véhicule de C.R.S. le suit.

Il ralentit mais trop tard les C.R.S. le doublent et le font garer sur le côté.
Le chef descend du véhicule de police et lui dit : "160 kms: heure !!!!  Ça va pas Pépé ? Il me reste 30 minutes pour finir mon service, je veux bien me montrer indulgent et passer l'éponge à condition que vous me donniez un motif à cet excès de vitesse, et un motif que je n'ai pas  l'habitude d'entendre...Sinon P.V." 
 

Le vieux réfléchit et dit : "Il y a longtemps ma femme s'est tirée avec un C.R.S. et là en vous voyant je me suis dit: "Bon Dieu ! Ils me la ramènent!!! "
 
Le vieux est reparti sans P.V.
policier_1

21:27 Écrit par Blog dans Histoires droles | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voiture, vitesse, vieux, crs |  Facebook |

C'est Nico qui rencontre Catherine qui lui plait pas mal.

C'est Nico qui rencontre Catherine qui lui plait pas mal.
Il la drague et ils finissent par faire une sortie ensemble un soir.
Le gars, pour ne pas louper son coup et conclure le soir même décide d'inviter la fille dans un bon resto.
Ils s'installent, le serveur arrive et demande s'ils veulent un apéro.
Catherine prend un cocktail maison.
Nico regarde discrètement la carte et voit déjà 10 euros pour le cocktail, il se dit: " C'est cher mais si je veux pas louper mon coup, il faut y mettre le prix".
Le serveur prend la commande et demande ce que chacun désire en entrée....
Catherine choisit des canapés de caviar sur leur lit de saumon frais.
Là encore, après avoir consulté la carte, Nico se dit : " Merde, 20 euros pour une entrée ! Mais bon, après ça, c'est sûr que ce soir je pourrai faire mon affaire. "
Pour le plat principal, elle choisit du chevreuil avec sa sauce chasseur accompagné d'une salade complète.
Nico commence à avoir des sueurs froides en voyant que le plat coûte 60 euros mais il se remotive en se disant que au moins, après ça, elle n'aura plus faim et qu'il est sûr de concrétiser le soir même.
Arrive le moment de commander le dessert et Catherine demande un assortiment de desserts.
C'est l'horreur, ça coûte encore la peau du cul et le pauvre Nico n'en revient pas.
Il se dit : " Toi ma cocotte, tu passeras plusieurs fois à la casserole ce soir ! " Mais quand même, intrigué par son appétit, il demande à Catherine d'une manière très habile :
" Et vous avez tout le temps autant d'appétit ?"
" Non, seulement quand j'ai mes règles..."



21:22 Écrit par Blog dans Histoires droles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : restaurant, nico, cher |  Facebook |